Association Kinderhilfe AEJT-Madagaskar

Le phénomène des enfants au travail est une réalité de bien des pays pauvres. C’est le cas à Madagascar.

Nous essayons de changer à petite échelle cette situation intolérable avec notre soutien au centre journalier des enfants «AEJT Madagascar» à Antananarivo, la capitale de Madagascar. Entre 100 et 120 enfants vulnérables reçoivent une éducation et un encadrement. Les enfants bénéficient d’une bonne base pour leur Futur.

L‘objectif général de notre soutien:

  • Avec notre soutien le futur du centre AEJT est assuré. Le centre est sous la responsabilité d’un petit groupe d’éducatrices et d’éducateurs. Les mesures concrètes mises en œuvre pour les enfants et jeunes travailleurs augmentent leurs capacités et leur permettent d’entrer dans la vie professionnelle avec des outils pour leur futur. Les enfants sont encadrés dans un environnement sûr et stable pendant la journée.

L’objectif spécifique de notre intervention:

  • De nombreux enfants du centre sont semi-orphelins ou orphelins. Au centre, leurs conditions de vie sont améliorées (sécurité, nourriture, santé).

  • La formation et l’accès à la nourriture sont des droits humains, donc les enfants devraient être nourris et éduqués chaque jour..

  • Après la formation de base scolaire, l’insertion ou la réinsertion scolaire dans une école publique est planifiée et prévue. Notre association paie les frais scolaires et fait les suivis de chaque enfant.

Les résultats que nous attendons:

  • Le processus commence avec la réception de l’enfant au centre journalier, par exemple un enfant de la rue est accueilli. La proposition peut être faite par le chef du Fokontany (quartier) et l’enfant vient au centre volontairement ou avec ses parents.

  • Les enfants qui n’ont jamais été scolarisés sont insérés dans le cours d’alphabétisation. Ceci est un moyen d’apprentissage qui leur permet d’apprendre à lire, écrire et calculer. Les enfants qui ont été déscolarisés sont également insérés dans le cours. En effet, de nombreux enfants à Madagascar ont suivi l’école pendant quelques années puis ont été obligés de la quitter pour aller travailler afin de survivre.

  • La réintégration dans l’école publique ou privée est envisagée.

  • Les activités socio-culturelles enrichissent la vie des enfants.

  • La structure de la gestion et de l’infrastructure est renforcée. Il est important d’améliorer la formation de nos alphabétiseurs et Animateurs.

Avec votre don vous nous aidez à obtenir les résultats, ensemble avec l’équipe du centre.

2019 Dans le jardin du centre journalier  AEJT (Foto Esther Schmid)

 Webmaster KW-Software AG, CH-5312 Döttingen

 © Copyright by Verein Kinderhilfe AEJT-Madagaskar