Les enfants à Madagascar

Madagascar occupe la 154ème place sur 185 pays dans le rapport sur le développement humain 2015 – une mesure statistique du développement humain, calculée par l’ONU / PNUD, Programme des Nations Unies pour le développement.

  • Le taux de scolarisation était de 69% en 2012 (rapport OMD 2012-2013)

  • 47% des enfants souffrent de malnutrition chronique

  • 37% des filles âgées de 15 à -19 ans ont commencé des grossesses

  • 23% des enfants qui sont âgés de 5 à -17 ans, sont dans une activité économique et travaillent
     

Source: Banque Mondial, UNICEF (2015), UNDP (2015)

Il n’est pas exceptionnel de voir des enfants travailler toute la journée à Madagascar. Après le coup d’état de 2009, le gouvernement a réduit massivement le budget de l’éducation. Les enseignants demandent de l’argent des parents pour leur travail. Comme beaucoup de parents sont démunis, ils sont obligés de laisser leurs enfants travailler.

Dans la capitale Antananarivo, la population est de plus que 2 millions d’habitants, bien que ces chiffres ne soient pas confirmés. Dans la périphérie de la ville il y a deux sites de décharge d’ordures. Les déchets peuvent être une source de revenus pour beaucoup de démunis. Le triage a d’abord lieu en ville, directement à côté des bennes. Le plus souvent, une famille habite à côté de la benne, littéralement dans les déchets. Ensuite les ordures sont chargées sur un camion qui les transporte à la décharge où le dernier tri a lieu.

Le petit travailleur qui produit les fours.

Les porteurs de l’eau travaillent dans toute la ville. Environ la moitié des maisons ne sont pas connectées avec la distribution de l’eau. C’est aussi le cas avec le centre AEJT. Ce sont les enfants du centre qui cherchent l’eau une fois par semaine au puits du quartier et remplissent nos réservoirs.

Please reload

 Webmaster KW-Software AG, CH-5312 Döttingen

 © Copyright by Verein Kinderhilfe AEJT-Madagaskar